Faites plaisir à Audrey Pulvar ! Commandez nos affiches et autocollants : “Mohamed Merah : chance pour la France” !

Faites plaisir à Audrey Pulvar ! Commandez nos affiches et autocollants : "Mohamed Merah : chance pour la France" !Et profitez de la promotion Spéciale Audrey : baisse de 10% ! “

Dans l’émission de France 2 “On n’est pas couchés” samedi soir, la militante socialiste et responsable média du think tank Terra Nova (dont le but est la promotion de la gauche via la “désidentification” et le remplacement de population) – et accessoirement journaliste – Audrey Pulvar s’est violemment attaquée à la campagne du Bloc “Mohamed Merah, chance pour la France ?”. Face au succès de cette campagne, et parce que nous sommes prêts à tout pour faire plaisir à la délicieuse Audrey, le Bloc Identitaire vient de lancer un nouveau tirage d’affiches et d’autocollants et vous propose une promotion tout au long de la semaine.

Les autocollants sont désormais au prix de 11,50 au lieu de 13 euros. Les 125  affiches sont désormais au prix de 27 au lieu de 30 euros

Commandez vite, et n’oubliez pas d’avoir une pensée émue pour Audrey Pulvar à chaque autocollant ou affiche apposée. Elle aimerait tant pouvoir vous interdire de les coller !

Revue de presse : Audrey Pulvar, Mohamed Merah et le Bloc Identitaire (07/04/2012)

Audrey Pulvar : “Je ne vois pas pourquoi on devrait, au nom du non-politiquement correct, accueillir des gens qui disent qu’il faut mettre tous les immigrés dans un bateau…”

Dans l’émission de France 2 “On n’est pas couchés” du 7 avril 2012, la militante socialiste – et accessoirement journaliste – Audrey Pulvar s’est violemment attaquée au Bloc Identitaire. L’écrivain André Bercoff était invité dans ce programme pour présenter son dernier livre, mais Audrey Pulvar a préféré l’attaquer sur sa collaboration au livre d’entretiens consacré à l’apéro saucisson-pinard. André Bercoff s’est ainsi vu reprocher d’avoir mis sa notoriété “au service des identitaires”, avant qu’Audrey Pulvar n’attaque la campagne “Mohamed Merah, chance pour la France ?” en usant des amalgames les plus douteux. La chroniqueuse a ainsi fini par considérer que donner la parole aux identitaires revenait à donner la parole aux islamistes prônant le terrorisme !

Jamel Debbouze : “Je les connais les Mohamed Merah, il y en a plein”

Ce n’est pas un poisson d’avril, le comédien Jamel Debbouze confirme les propos du Bloc Identitaire dans une interview accordée au Soir le 29 mars dernier. Citation complète : « Je les connais les Mohamed Merah, il y en a plein, mais qui ne deviennent pas forcément des Mohamed Merah. » Forcément…

Lu également sur Causeur.fr : “Pas d’amalgame a hurlé Jamel Debbouze dont le métier est de sortir un poisson d’avril par jour. Ulcéré, le comédien explique : « Je les connais les Mohamed Merah, il y en a plein des Mohamed Merah […] C’est con d’instrumentaliser un truc qui peut avoir des conséquences aussi dramatiques. Ils [les gens] ne s’en rendent pas compte car ils ne connaissent pas la banlieue, ils ne savent pas dans quel marasme sont ces gens-là qui vivent des frustrations permanentes. N’importe quel frustré est un malade potentiel. » Sans commentaire.”

Islamistes arrêtés : et maintenant ?

Islamistes arrêtés : et maintenant ?Ce matin, 17 personnes liés aux milieux islamistes et notamment à l’organisation Forsane Alizza, ont été interpelés dans toutes la France.

Lors de l’arrestation du leader de ce groupuscule salafiste, Mohammed Achamlane, trois fusils d’assaut, un pistolet automatique et une grenade ont été découvert.

Achamlane et Forsane Alizza ne sont pas des inconnus pour les identitaires. Ils nous avaient souvent pris pour cibles et en décembre 2010 ils s’en étaient pris aux Assises sur l’islamisation co-organisées par le Bloc Identitaire à Paris.

Ils n’étaient pas non plus des inconnus pour le gouvernement : Claude Guéant avait prononcé la dissolution de Forsane Alizza en février dernier. Une dissolution sans grandes conséquences, puisqu’au moment où le RAID donnait l’assaut sur l’appartement de Mohamed Merah, le site internet de Forsane Alizza était encore en ligne…

Pourquoi avoir attendu l’affaire Merah pour ce coup de filet ? Quel est le degré de dangerosité de ces groupes ? Combien d’autres terroristes islamistes potentiels sur le territoire ?

Et que va-t-on faire de ces 17 personnes ?

Pour protéger notre peuple, il est désormais temps d’envisager une réforme profonde de notre Code de la nationalité, permettant la déchéance rétroactive de la nationalité française. Nous ne voulons plus de ces gens qui haïssent la France et la combattent chez nous !

Parce que les drames de Toulouse et Montauban ne doivent pas rester un faits divers mais marquer le début d’une véritable prise de conscience populaire, soutenez les Identitaires et la campagne “Mohamed Merah, chance pour la France ?”

Pour commander les autocollants :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/21/mohamed-merah-chance-france-autocollants

Pour commander les affiches :
http://www.bloc-identitaire.com/produit/20/aff2012

mohamed merah racaille

: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
 : http://www.facebook.com/blocidentitaire
: http://twitter.com/blocidentitaire

Mohamed Merah ou le refus de l’assimilation

:: Mohamed Merah ou le refus de l’assimilation ::

Bien sûr Mohamed Merah a refusé toute assimilation pour sa personne, mais aussi pour les autres. Et c’est bien pour cela qu’il s’en est pris à des soldats français “musulmans d’apparence” comme dirait Nicolas Sarkozy, considérés par Merah comme des traîtres.

C’est bien souvent le lot des immigrés ou descendants d’immigrés faisant partie de cette minorité tentant de s’assimiler au peuple français, réclamant l’indifférence plutôt qu’affirmant leur différence.

Le processus d’assimilation – si tant est qu’il soit souhaitable – n’est en tout cas possible que lorsqu’un nombre infime d’immigrés (et de préférence affichant une proximité civilisationnelle avec le pays d’accueil) se retrouvent immergés dans une société homogène, affirmant clairement et fièrement son identité.

Or, aujourd’hui la France et l’Europe sont confrontés à une immigration massive et incontrôlée, venant d’espaces très éloignés sur le plan identitaire, se retrouvant dans une société qui ne sait plus quelles sont ses racines.

Parce que les drames de Toulouse et Montauban ne doivent pas rester un faits divers mais marquer le début d’une véritable prise de conscience populaire, soutenez les Identitaires et la campagne “Mohamed Merah, chance pour la France ?”

A Tarbes, un mur tagué à la gloire du tueur Mohamed Merah

A Tarbes, un mur tagué à la gloire du tueur Mohamed Merah

Une inscription à la gloire de Mohamed Merah dans une rue de Tarbes.

“Tu as été un preux chevalier de l’Islam. Tu as combattu la merde sioniste et les faux musulmans. Tu es mort les armes à la main. Je te salue Mohamed, mon frère, mon ami… Repose en paix !”. Cette inscription a été découverte dans la nuit à Tarbes, sur les murs d’une maison située dans un quartier résidentiel.

Ce tag à la gloire de Mohamed Merah, auteur des tueries de Toulouse et Montauban abattu par le Raid il y a une semaine, a été signalé aux autorités vers 2 heures du matin, alors qu’un voiture brûlait à proximité. Les services municipaux ont depuis nettoyé cette inscription vivement condamné par la maire de la ville Gérard Trémège. Celui-ci s’est par ailleurs dit “scandalisé” par cet acte de vandalisme.

Déjà vendredi dernier, des inscriptions à l’encre noire proclamant “Vive Merah”, “Vengeance”, “Nique la kippa” ainsi que des inscriptions insultantes à l’encontre de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen avaient été découvertes sur un muret à Sartrouville, en région parisienne.

Source : Ladépeche.fr

Mohamed Merah vu par les sites djihadistes

Mohamed Merah vu par les sites djihadistes

Si Mohammed Merah est salué sur de nombreux réseaux sociaux français, les djihadistes sont plus circonspects sur leurs forums : adepte des boîtes de nuit, le Toulousain n’a pas le profil d’un martyr pieux.

Atlantico : Plusieurs pages d’hommage à Mohammed Merah ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment Facebook. Sur les forums fréquentés par les djihadistes, devient-il également une icône ?

Dominique Thomas : Il faut d’abord noter que depuis quelques jours, beaucoup de forums djihadistes sont difficilement accessibles, voire hors-ligne. Il y a peut-être une relation de cause à effet.

Globalement, les messages postés intègrent cet événement dans une réflexion classique sur le djihad contre l’Occident, même si les actes commis par Merah ne sont pas nécessairement cautionnés. Il est affublé du terme de martyr, mais on ne voit rien de structuré se greffer à lui. A part pour quelques individus isolés, Mohamed Merah n’est pas une star.

Comment expliquer qu’il soit si peu soutenu sur ces sites ?

Il n’était pas connu auparavant et n’a pas fait de discours structuré et rationnel comme on peut en entendre chez d’autres acteurs du mouvement. Par conséquent, les membres influents et reconnus de la toile djihadistes le considèrent comme un événement périphérique qui ne mérite pas qu’ils s’expriment. Seuls des membres secondaires commentent cet événement, mais ils n’ont pas forcément connaissance de la langue française et ont donc peu de données précises sur le personnage.

Le peu qu’ils ont vu montre que Mohamed Merah a une trajectoire de vie qui ne correspond pas à celle d’un djihadiste. Ses écarts de comportement ne sont pas cautionnés.

Merah a pourtant émis une revendication, disant vouloir venger les enfants palestiniens. Cette justification n’était pas assez forte ?

D’une manière générale, ils conçoivent la justification de ces actes. C’est la personnalité du personnage qui pose question. Il n’a pas le profil du djihadiste féru de religion qui a un comportement sain. Par exemple, ça pose problème qu’il soit allé en boite de nuit. On peut faire le djihad, mais pas le faire n’importe comment, en ayant un comportement impie en marge d’une telle opération. Il y a un sentiment de confusion et de malaise.

La situation aurait-elle été différente si Al-jazeera avait décidé de diffuser ses vidéos ?

Oui, la résonance de son action aurait été décuplée. Mais Al-jazeera ne diffuse plus que des vidéos qui ont un contenu politique, et encore. Les trois derniers messages d’Ayman al-Zawahiri, par exemple, ne sont pas passés par la chaîne. Les dernières vidéos d’actions terroristes diffusées doivent remonter à 2005 ou 2006.

Depuis longtemps, les grandes formations djihadistes se passent des chaînes pour propager leur discours. Le climat de confiance s’est dégradé, car plusieurs vidéos envoyées à Al-Jazeera ont été censurées avant d’être diffusées. Les djihadistes préfèrent donc mettre leurs vidéos en ligne, car ils savent qu’il n’y aura ni censure ni commentaire critique. Sur les chaînes satellitaires, ce n’était pas le cas non plus dans les années 2000, où les documents étaient diffusés de manière brute.

Propos recueillis par Morgan Bourven

Source: Atlantico.fr